Archives pour la catégorie Le prix d’un rêve

LE « MANUEL CAMPILLO » – UN VIEUX GREEMENT A VENDRE !

C’est presque la fin de notre histoire avec le « Manuel Campillo ». Pour des raisons personnelles, nous avons prévenu la famille Campillo que nous mettons le bateau en vente… Dans l’état où il sera quand un acheteur le prendra… car Yann va quand même continuer à l’entretenir et l’améliorer jusqu’à la vente.

Pour le moment, dans cet état et avec une longue liste d’accastillage et d’équipements, il est à 30 000 euros, négociable.

L’acheteur pourra alors terminer les nombreux travaux à faire et l’aménager à sa convenance, car l’intérieur est actuellement presque vide (à part la motorisation, 2 bannettes et une cabine à instruments.

Voilà des usages possibles pour ce bateau, en dehors de la promenade entre amis : transport de passagers, transport de denrées (éthique ou pas), remorquage (il a un moteur très puissant et il l’a déjà fait), stages de formations diverses (en mer ou à quai, il plaît), bar-restaurant (il est vaste à l’intérieur), location comme salle de réception (selon l’aménagement choisi, on peut asseoir jusqu’à 30 personnes à l’intérieur), spectacles divers (style pirates par exemple), participation aux fêtes nautiques avec sorties en mer etc, location façon gîte ou chambres d’hôtes (selon l’aménagement – il y avait autrefois 5 cabines doubles et une belle salle de bain à l’intérieur en plus de la cuisine et grand carré), accueil de classes de mer…

NUC ?

Par le passé, ce bateau a déjà été en NUC, même s’il est actuellement en plaisance…

Nos coordonnées : les.amis.du.campillo@orange.fr

 

Le treuillage d’un chêne

Un chêne !
Un chêne !

Voilà la coupe d’un chêne qui nous fournit une grume (morceau de tronc) de 13 mètres de long. Notre capitaine a bataillé pendant 3 heures avec son treuil pour ramener ce tronc sur le chemin. Depuis, les branches ont été enlevées et la plupart d’entre-elles sont déjà détaillées et mises en tas à sécher, pour faire du bois de chauffage dans 2 ans.

Certaines belles branches feront quand même des planches ou des tasseaux !

Nous avons trouvé sur LE BON COIN des palans à chaîne pour un bon prix et aussi un cric forestier. Tout cela permet à Yann de déplacer ses grosses pièces de bois, sans aide et en toute sécurité.

Toutefois, Yann a perdu ses plus grosses machines à bois : je vous épargne les tristes détails. Il va falloir en trouver d’autres et les installer, donc les travaux du Campillo ne seront pas faits cette année. Tout au mieux seront-ils commencés.

N’oubliez pas d’aller voir nos pages « Capitaine » ou « Caractéristiques du bateau » ou encore « les 4 vies du Campillo » pour voir le bateau…